Atelier : Penser le Grand Paris à partir des périphéries ?

, par AITEC

La prochaine séance du groupe de travail aura lieu le lundi 24 novembre à 18 heures, à l’Aitec, 21ter rue Voltaire. Nous y discuterons d’un premier document, en cours de rédaction, faisant une première synthèse, à partir de nos travaux, des grands enjeux auxquels doit répondre une alter-métropolisation et les critères sur lesquels évaluer les projets en cours.

ADELS : Dans le cadre des XIème Rencontres de l’ADELS, le groupe de travail anime un atelier le samedi 29 novembre à 15h intitulé "Les citoyens face à la métropolisation - l’exemple du Grand Paris : quelle place pour les citoyens dans la métropolisation pour qu’elle rime équité sociale et territoriale ?".

Retrouvez toutes les informations concernant les rencontres de l’ADELS sur le blog : http://11erencontres.wordpress.com/

******

Retrouvez ci dessous l’historique du groupe de travail ainsi que les comptes rendu :

Nous proposons de reprendre la discussion en inversant la proposition :
"réfléchir au devenir du Grand Paris à partir de ses périphéries".

- Les projets de Grand Paris et nos marges de manoeuvre à court et moyen termes
- Quelles sont les questions que nous voulons voir émerger ? comment souhaitons nous travailler avec d’autres partenaires ?

- 21 avril : réunion du groupe de travail Aitec
- 23 mai : Echanges avec Patrick Braouzec
- 18 Juin : La région métropolitaine face au défi environnemental. Séance introduite par Clément Cohen.
- 7 juillet : La gouvernance des grandes métropoles. Echanges avec une équipe de 4 chercheurs canadiens travaillant sur une étude comparative "Montréal, Toronto, Frankfurt, Paris".
- 15 octobre : La région métropolitaine face aux questions foncières et aux mécanismes économiques de construction du cadre bâti. Séance introduite par Vincent Renard.
- 22 octobre : La région métropolitaine face aux enjeux de démocratie. Séance introduite par Serge Depaquit (ADELS).

Paris bouge-t-il ? Questions présentes et futures de la mégapole francilienne autour du SDRIF....

C’est à pied que les matrones allèrent chercher le Boulanger au château de Versailles, en ascenseur que les Japonais se hissent au faîte de la Tour Eiffel depuis 1900, en RER que les jeunes banlieusards se rencardent à Châtelet depuis la principale réalisation du Schéma directeur de la Région parisienne de 1960 et la petite reine veut aujourd’hui rafler la vedette au tram des maréchaux.

Les bagnoles, qui brûlent épisodiquement en banlieue, restent les privilégiées de l’ère pompidolienne, semblent être devenues aussi évidemment nécessaires qu’une paire de baskets. Ces moyens de mobilités choisies ou contraintes, qui ne sont plus pendulaires mais tracent des parcours dans le territoire de l’agglomération, répondent aux mutations en cours dans la capitale française.

En premier lieu, le marché du logement et la vigueur de la rente foncière, avec tous les palliatifs des politiques d’habitat social et les mouvements de populations, modifient profondément l’accès à l’espace résidentiel. Les investissements publics et surtout privés dans les services urbains viennent renforcer une différenciation sociale des espaces de vie. Mais surtout, les mutations économiques impliquant redistribution des rôles et localisations entre communes mère, périphériques et secondaires affectent le marché du travail.

En toile de fond, c’est du pouvoir de commandement de Paris sur la France autant que de l’insertion de cette dernière dans le concert mégapolitain et dans la nouvelle économie mondiale qu’il est question. Les questions d’urbanisme ou d’ordre culturel ne sont pas étrangères à ce débat, qui est aujourd’hui dangereusement contaminé par des considérations de politique politicienne.

Il est de notre ressort de reposer les dimensions techniques de ce débat sur le "Grand Paris", en partant non pas du centre de Paris, mais du vécu de ses habitants et des périphéries. Ce pourquoi nous vous invitons a rejoindre le groupe de travail.

Nous suivre

AGENDAToutes les dates

Audio/VidéoTous les documents

  • Théâtre "Changement Climatique : de l’Or en Barre"

    , par AITEC

    CHANGEMENT CLIMATIQUE : DE L’OR EN BARRE Une création de la compagnie TAF Théâtre Une initiative de l’Aitec en partenariat avec Attac.
    Cette pièce aborde les enjeux de changement climatique, du pouvoir des multinationales et de la mobilisation citoyenne, dans le cadre de la (...)

  • La face cachée des accords d’investissement

    , par AITEC

    Comment des tribunaux internationaux forcent nos gouvernements à payer les entreprises avec notre argent.
    Vidéo produite par le Transnational Institute (TNI) sur la face cachées des accords d’investissements et leurs conséquences en termes de démocratie, d’inégalité et de droits (...)

  • Entretien de l’Aitec à RFI sur les enjeux du PTCI

    , par AITEC

    La seconde session de négociations sur le PTCI entre l’Union Européenne et les Etat-Unis s’est tenue à Bruxelles du au novembre.
    A cette occasion, l’Aitec a répondu à une interview de RFI sur les dangers qu’un tel accord engendrerait pour les populations et (...)

  • #19o Vidéo pour la Journée européenne d’actions pour le droit au logement et à la ville

    , par AITEC

    La coordination européenne d’actions pour le droit au logement et à la ville et contre la spéculation appelle à une journée d’action en Europe pour lutter pour le droit au logement et à la ville, contre le logement cher et contre l’austérité ! Construisons une Europe sociale, qui garantisse le droit au logement pour toutes et tous ! Unissons nos forces pour transformer le logement, les terres et les villes en biens communs ! Montrons notre volonté collective de construire une force d’opposition au niveau européen pour des conditions de logement digne avec des actions le 19 octobre !

    Confronté-e-s à ce régime brutal d’austérité européenne qui continue de transformer nos vies en des biens financiers de spéculation globale, violant chaque jour le droit universel au logement, détruisant la démocratie à tous les niveaux et ne présentant aucune solution socialement acceptable à la crise du capitalisme, nous partageons l’orientation commune que l’alternative nécessaire à ce barbarisme ne peut être construite qu’à travers des mouvements sociaux élargis pour une intégration sociale européenne alternative.

    À Amsterdam, Athènes, Berlin, Budapest, Dublin, Düsseldorf, Genève, Lisbonne, Lorient, Malaga, Milan, Paris, Poznan, Rotterdam, Rouen, Rome, Toulouse, et Varsovie des actions auront lieu pour dénoncer la spéculation et pour exiger au niveau national et européen le respect et l’application du droit au logement pour toutes et tous.

    PARIS – SAMEDI 19 OCTOBRE RDV 14h – Place de la République

    Blog : http://europeandayofactionforhousingrights.wordpress.com/
    Facebook : https://www.facebook.com/pages/Oct-19th-European-Day-of-Action-for-Housing-Rights/1402919649939067 et inscrivez-vous à l’événement : https://www.facebook.com/events/460204120759718/
    Twitter : #HousingforPeople et #19o