Préambule : UNE APPROCHE CITOYENNE DU GRAND PARIS

, par AITEC

UNE APPROCHE CITOYENNE DU GRAND PARIS

Préambule

Le Grand Paris peut-être un grand projet. A condition de sortir des cercles convenus. Comment faire pour que les citoyens parisiens s’intéressent à un projet qui pèsera sur leur vie quotidienne et sur leur avenir ? C’est cet aspect de la question que nous avons choisi comme fil conducteur de ses réflexions.

Une approche citoyenne ne se réduit pas à une participation-consultation qui rechercherait, à quelques détails près, l’approbation des décisions prises. Pour que les citoyens soient associés à ce projet, il faut qu’ils s’en saisissent et qu’ils revendiquent de participer au processus dans sa gestation. Cette appropriation ne peut être que collective ; elle implique la mobilisation des formes organisées de ce que nous appellerons pour simplifier, la société civile parisienne. Il s’agit donc de construire un mouvement des associations, syndicats, comités de quartier, cercles de réflexions et autres groupements de citoyens qui convergeraient dans la compréhension, l’élaboration et l’expression de leurs attentes et de leurs propositions sur le devenir du Grand Paris.

Cette démarche nécessite de mobiliser une expertise citoyenne ; les associations que nous regroupons peuvent y contribuer. Une expertise qui refuse le monopole des expertises dominantes et qui affirme qu’il existe, en situation, plusieurs solutions possibles aux questions posées. La démocratie gagnera à ce qu’un débat, public et contradictoire, nourri par les expertises citoyennes, permette de discuter des objectifs de l’action publique, des attentes des mouvements citoyens et des propositions élaborées par les architectes, les urbanistes et les autres spécialistes sollicités. Ce débat permettra d’éclairer et de préparer les décisions que prendront les élus en tant que responsables politiques.

La démarche que nous préconisons est territoriale et citoyenne ; elle s’inscrit dans une conception qui se réfère au développement durable. Cette conception vise à rendre explicite la cohérence construite entre plusieurs dimensions. La cohérence entre la dimension économique, la production de richesses dont il faut préciser le sens, avec la dimension sociale, et particulièrement celle des inégalités, des discriminations et des ségrégations. La cohérence entre la dimension économique et sociale, d’une part, et la dimension écologique d’autre part. L’environnement urbain est ainsi une dimension première et non une conséquence ou une correction de l’approche économique. La mise en œuvre d’un agenda 21 GP pourrait certainement contribuer à l’ouverture d’espaces délibératifs autour de quelques enjeux essentiels du développement urbain.

Le développement durable se prolonge dans un aménagement qui favorise, avec l’accès aux droits fondamentaux, l’exercice des libertés et de la démocratie des parisiens. De ce point de vue, le droit à la sûreté des parisiens ne saurait être confondu avec le droit à la sécurité. Contre l’insécurité sociale liée au chômage, à la précarisation et à la crise maintenue du logement, contre l’insécurité écologique, contre l’insécurité civique, le droit à la sûreté passe par le rejet des politiques et des idéologies sécuritaires et répressives qui conduisent à la ville totalitaire.

Manque la contextualisation. J’aurais besoin d’une discussion collective avant de rédiger car je n’y vois pas très clair.

Les dix points que nous proposons dans ce texte ont un double objectif. D’abord, servir de plate-forme de convergence dans la construction d’un mouvement citoyen et social sur la question du Grand-Paris. Ensuite, permettre de définir les critères d’évaluation des projets qui seront proposés pour l’aménagement du Grand Paris.

Version du 21 décembre 2008

Nous suivre

AGENDAToutes les dates

Audio/VidéoTous les documents

  • Théâtre "Changement Climatique : de l’Or en Barre"

    , par AITEC

    CHANGEMENT CLIMATIQUE : DE L’OR EN BARRE Une création de la compagnie TAF Théâtre Une initiative de l’Aitec en partenariat avec Attac.
    Cette pièce aborde les enjeux de changement climatique, du pouvoir des multinationales et de la mobilisation citoyenne, dans le cadre de la (...)

  • La face cachée des accords d’investissement

    , par AITEC

    Comment des tribunaux internationaux forcent nos gouvernements à payer les entreprises avec notre argent.
    Vidéo produite par le Transnational Institute (TNI) sur la face cachées des accords d’investissements et leurs conséquences en termes de démocratie, d’inégalité et de droits (...)

  • Entretien de l’Aitec à RFI sur les enjeux du PTCI

    , par AITEC

    La seconde session de négociations sur le PTCI entre l’Union Européenne et les Etat-Unis s’est tenue à Bruxelles du au novembre.
    A cette occasion, l’Aitec a répondu à une interview de RFI sur les dangers qu’un tel accord engendrerait pour les populations et (...)

  • #19o Vidéo pour la Journée européenne d’actions pour le droit au logement et à la ville

    , par AITEC

    La coordination européenne d’actions pour le droit au logement et à la ville et contre la spéculation appelle à une journée d’action en Europe pour lutter pour le droit au logement et à la ville, contre le logement cher et contre l’austérité ! Construisons une Europe sociale, qui garantisse le droit au logement pour toutes et tous ! Unissons nos forces pour transformer le logement, les terres et les villes en biens communs ! Montrons notre volonté collective de construire une force d’opposition au niveau européen pour des conditions de logement digne avec des actions le 19 octobre !

    Confronté-e-s à ce régime brutal d’austérité européenne qui continue de transformer nos vies en des biens financiers de spéculation globale, violant chaque jour le droit universel au logement, détruisant la démocratie à tous les niveaux et ne présentant aucune solution socialement acceptable à la crise du capitalisme, nous partageons l’orientation commune que l’alternative nécessaire à ce barbarisme ne peut être construite qu’à travers des mouvements sociaux élargis pour une intégration sociale européenne alternative.

    À Amsterdam, Athènes, Berlin, Budapest, Dublin, Düsseldorf, Genève, Lisbonne, Lorient, Malaga, Milan, Paris, Poznan, Rotterdam, Rouen, Rome, Toulouse, et Varsovie des actions auront lieu pour dénoncer la spéculation et pour exiger au niveau national et européen le respect et l’application du droit au logement pour toutes et tous.

    PARIS – SAMEDI 19 OCTOBRE RDV 14h – Place de la République

    Blog : http://europeandayofactionforhousingrights.wordpress.com/
    Facebook : https://www.facebook.com/pages/Oct-19th-European-Day-of-Action-for-Housing-Rights/1402919649939067 et inscrivez-vous à l’événement : https://www.facebook.com/events/460204120759718/
    Twitter : #HousingforPeople et #19o