AITEC
Bouton menu

Africités 2006 : l’AITEC participe à la quatrième rencontre du mouvement municipal africain

Publié par , le 13 mars 2007.





Partager :

bouton facebook bouton twitter Bouton imprimer

Les sommets d’Africités sont des événements qui réunissent traditionnellement les collectivités locales africaines et de nombreux acteurs, en particulier les administrations africaines et les ministres africains chargés du développement local, les organisations internationales engagées dans la décentralisation et le développement local, les collectivités locales de tous les pays tissant des liens de coopération décentralisée avec les collectivités locales africaines.

Les sommets Africités se tiennent tous les trois ans dans une capitale africaine. Ils sont marqués par une remarquable continuité tant en termes d’enjeux et de programmes. Dans un contexte marqué par la crise du développement, l’affaiblissement des Etats et un environnement politique souvent peu favorable, à unir, localement, les municipalités africaines et leurs partenaires tentent d’unir leurs forces pour affronter avec peu de moyens les défis économiques et sociaux quotidiens.

Le second sommet d’Africités (en Namibie) avait engagé l’unification, réussie aujourd’hui, du mouvement municipal africain. Le troisième sommet, au Cameroun, avait fait le choix des services de base comme axe stratégique d’action et d’organisation de la gestion des collectivités africaines au moment où à l’international, le discours était devenu celui de la lutte contre la pauvreté. Des membres de l’AITEC soutiennent depuis son origine l’initiative des sommets Africités, engagée par le Partenariat pour le Développement Municipal (PDM) . Ils ont progressivement aidé, à partir de l’expertise accumulée par les groupes de travail Services publics, Urbain et Développement, à la formulation des thèmes de travail et des conclusions des sommets, à l’organisation et au déroulement des sessions.

Les liens de travail et d’échanges développés lors cette nouvelle édition d’Africités, tant avec le PDM qu’avec le secrétariat du CGLUA, nous ont notamment permis d’approfondir nos connaissances et nos propositions en matière d’urbanisation et de services publics ; ils ont aussi contribué à la consolidation de nos analyses et de nos positionnements sur la participation citoyenne, l’égalité d’accès aux services de base et l’importance du lien entre le politique et le technique dans la décentralisation et le développement local.

En savoir plus sur le sommet et télécharger les documents : visiter le site d’Africités

Documents à télécharger

  Le bloc-notes de Colette Braeckman (Le Soir)   Etude pralable pour la session politique Maires-Ministres-Partenaires de coopration   Rapport introductif la session spciale "Forum des autorits locales de priphrie"