AITEC
Bouton menu

Analyse : Cancun avait entériné Copenhague, Durban risque d’enterrer Kyoto

Publié par , le 28 novembre 2011.

Alors que les dérèglements climatiques menacent la vie de millions de personnes sur la planète 3, le sujet a quasiment disparu de l’agenda politique. Après avoir été omniprésent, le climat semble avoir été totalement oublié. C’est particulièrement vrai en Europe, où la crise financière et économique l’a totalement évincé, comme si les deux questions n’avaient absolument rien à voir l’une avec l’autre. La dernière déclaration du G20 y consacre seulement cinq lignes absolument creuses, sans aucune annonce4. C’est dans cette indifférence quasi-générale que va se tenir une nouvelle conférence de l’ONU sur le climat du 28 novembre au 9 décembre à Durban en Afrique du Sud.





Partager :

bouton facebook bouton twitter Bouton imprimer

Il y a tout juste deux ans se tenait le sommet de « la dernière chance ». Copenhague a donné Flopenhague. Depuis, un nouveau record d’émissions de gaz à effets de serre est battu quasiment chaque année : + 6 % en 20102. Les niveaux d’émissions sont aujourd’hui plus hauts que le pire des
scénarios publiés par les scientifiques il y a à peine 4 ans. Nous allons vers 3 à 4°C de réchauffement climatique global et la consommation d’énergie carbonée s’accroît. Les conséquences à travers le monde sont désastreuses : sécheresses en Australie et en Afrique, inondations au Pakistan et en
Indonésie, feux de forêts en Russie, montée des eaux qui menacent les îles du Pacifique, changement des saisons des pluies dans les Andes ou en Asie du Sud-Est, etc.

Lire la suite du texte dans le document en pièce jointe.

* Suivre la COP de Durban et les analyses des organisations de la société civile sur le blog La bascule de Durban alimenté par des membres de l’Aitec et d’Attac notamment.

* A la veille de Durban, bilan et perspectives des négociations climat par Pablo Solon, ancien négociateur climat et ambassadeur à l’ONU de la Bolivie

*Lettre des organisations de la société civile pour dénoncer le détournement du Fonds Vert pour le Climat en "Greedy Corporate Fund" publiée à Durban le 1er décembre

* Climat : Durban, une nouvelle « conférence des pollueurs » ? (Interview de Patrick Bond, impliqué dans le mouvement pour la justice climatique en Afrique du Sud)

* Communiqué de l’Aitec et d’Attac France : Durban : face à l’emballement climatique et l’inaction gouvernementale, occupy COP-17 !

* Communiqué de la Via Campesina : L’agriculture industrielle met la planète en surchauffe ! Les paysans la refroidissent !

* Vidéo Après Cancun, comment construire le mouvement pour la justice climatique ?

* Durban : l’espoir du côté des mouvements sociaux et de la société civile !

Quelques autres articles :
* Climat : le Canada n’a pas respecté ses engagements, par Sophie Chapelle
* Les indigènes contre le « business » de la protection des forêts, par Maxime Combes
* Dans les méandres des négociations par Geneviève Azam
* Contre l’apartheid climatique : 10 000 manifestants en Afrique du Sud, article d’Alter-Echos
* Fonds vert pour le climat : espéré à Cancun, à oublier à Durban ? et Climat : quand la Banque mondiale et le secteur privé détournent des financement par Maxime Combes
* Le dérèglement climatique repoussé à 2020 ? par Geneviève Azam
* Y a-t-il encore quelqu’un pour sauver le climat ? par Sophie Chapelle

Documents à télécharger

  Durban va enterrer Kyoto   Lettre des organisations de la socit civile pour dnoncer la trasnformation du Fonds Vert pour le climat en "Greedy Corporate Fund"   Durban : l’espoir du ct des mouvements sociaux et de la socit civile !.pdf   Sommet des Peuples bulletin janvier 2012   Sans titre