AITEC
Bouton menu

Novembre 2004 - 7 français au Brésil

Publié par , le 9 mars 2007.





Partager :

bouton facebook bouton twitter Bouton imprimer

Une délégation de sept représentants français (Pact Arim (Lille), Paroles d’habitants (Lille), Mieux vivre au petit Nanterre, Droit au Logement, Architecture & développement, Aitec) s’est rendue du 18 au 26 novembre à São Paulo et Recife, autour de deux objectifs : d’une part la rencontre et l’échange d’expériences avec les mouvements sociaux urbains, et d’autre part la poursuite de la discussion sur la création d’un Observatoire international du droit à la ville et sur la Charte Mondiale pour le droit à la ville.

A São Paulo, la délégation a rencontré des représentants de la CONAM confédération nationale des associations d’habitants), du MNLM (mouvement national de lutte pour le logement), de la UMM (Union des mouvements d’habitants) et de la CMP (centrale des mouvements Populaires), les 4 mouvements sont investis dans la lutte pour la réforme urbaine et à ce titre membres du Foro Nacional da reforma Urbana (FNRU).

Les visites de terrains ont essentiellement porté sur les projets d’"autoconstuction", les Mutirões, pratiques développées par l’ensemble de ces mouvements, sur la lutte pour l’éradication des bidonvilles et l’accès au centre ville (Cortiços). Le séminaire de synthèse a souligné que le problème du logement et de la ville est avant tout une question de mobilisation sociale et politique pour la ville et le logement et qu’il existe une diversité dans les mouvements qui va de la revendication à la gestion : pour certains mouvements la revendication est la seule option possible ; d’autres veulent participer dans l’exécution puis la gestion du parc de logements.

Ces échanges ont par ailleurs permis d’avancer dans la construction de l’Observatoire Internationale du Droit à la ville et deux axes prioritaires ont été identifiés pour la systématisation des expériences en France et au Brésil : le système de logement social et la résorption des bidonvilles. Il s’agira d’observer les pratiques sociales, depuis la revendication jusqu’à la gestion, qui vont permettre à chaque mouvement d’exprimer sa conception et son rapport au droit au logement et à la ville.

Enfin, les partenaires français et brésiliens se sont accordés sur les activités à mettre en place à l’occasion de l’année du Brésil en France en 2005. L’essentiel des activités devrait se dérouler début juillet 2005 et il est prévu d’organiser deux expositions photos, en partenariat avec des municipalités de la région parisienne (à confirmer), une soirée vidéo-débat sur le logement au Brésil et trois-quatre journées de visites de terrains-rencontres avec les associations françaises.

Documents à télécharger

  Mission Brsil Novembre 2004