La coordination anti-démolition et le PICRI - 26 mai 2008

, par AITEC

CR du CA du 26 mai 2008

Relevé de décisions :

Partenariat Aitec-Coordination anti démolition

- Villes et quartiers, le nom de l’association déposé par la coordination. Les membres de cette association sont des personnes, elle a une vocation technique. C’est un support juridique pour déposer des demandes de subventions pour la coordination.
- Autonomisation du poste de Kaissa Titous : la coordination anti-démolition a besoin d’un temps plein. L’Aitec continue de l’abriter administrativement. L’autonomie du poste passe également par l’obtention d’un local, d’une ligne de téléphone ainsi que des moyens de pérenniser l’emploi tremplin.
- Recherches de financement par la coordination anti-démolition, appuyées par des membres de l’Aitec + Amorçes. Le financement restant à trouver= 20 000 euros en 2008. Pistes = la FAP, la fondation de France, un appel à donations.
- Clarification des différentes modalités de partenariat AITEC/CAD
• Des chantiers conduits en commun. Ca pourrait être le cas d’un projet tel que le guide ou la charte des droits des locataires dans des secteurs de renouvellement urbain.
• Des réponses à construire en termes d’expertise du côté de l’AITEC par rapport à des demandes formalisées de la CAD. Il s’agirait de mobiliser un réseau d’experts (juridiques, sur le foncier…) de façon à aider la CAD à objectiver des éléments de contexte, à mieux comprendre certaines données... Il faut pour cela mettre en place un canal de transmission de la demande qui soit clair.

Etat d’avancée du PICRI porté par l’Aitec et Centre Sud

- Deux instances sont mises en place pour le pilotage et le suivi du PICRI : le comité de pilotage et le comité technique. La coordination anti démolition est invitée à désigner un représentant pour participer à ces deux instances. Il s’agit d’un cadre de discussion qui permettra de faire le point sur l’avancée du projet et sur d’éventuels points de blocage, pourront également y être discutées d’éventuelles réorientations du projet. Première réunion du comité technique le lundi 9 juin et du comité de pilotage le 18 juin.
- Trouver un référent Aitec pour continuer à suivre la dynamique des Mureaux (liaison) au cas où une demande émerge.
- Faire circuler davantage l’information.
- Acter que, sur ce projet « partenarial », l’Aitec a obtenu 15% du budget du PICRI.

Elaboration d’un dossier « Précarisation du logement en Europe ».

- Validation du sommaire. Difficulté sur le chapitre 2
- Importance du portage politique de l’Aitec sur les textes introductif et conclusif
- Groupe d’appui pour Lucie Lechevalier, qui coordonne le dossier = Lilia Santana, JF Tribillon, JP Troche.

Finalisation du dossier « Logement France » pour la formation des 20 et 21 juin : Rénovation urbaine, construire un projet avec les habitants.

Services publics et Europe

- Validation des séminaires pour le prochain FSE (documents)
- Engagements pris auprès de la FPH, en liaison avec le CELSIG sur la constitution d’un site ressource, la poursuite du glossaire, la mise en place d’une journée d’étude en 2008
- Prochaine session Echanges et partenariats = missions à construire (éventuellement 2 en Europe et une au Sud)

Collectifs et plate-formes

- Université d’été du CRID : Inscriptions des membres de l’Aitec auprès d’Hélène ou Fanny
- Préparation d’un Observatoire citoyen de la présidence française de l’UE, catalysant les infos officielles et les positions, analyses des mouvements sociaux. Serait un espace ressource pour les média. Hélène Cabioc’h et Amélie Canonne travaillent à son lancement.

Vie associative

- Réunion en vue des travaux d’aménagement du Cedidelp le mardi 10 juin, 18h30