Suivi de l’accord de libre échange UE Colombie : témoignage de la société civile colombienne à l’Assemblée nationale

, par AITEC

Suivi de l’application provisoire de l’accord de libre échange UE Colombie

Témoignage d’une délégation de la société civile colombienne à l’Assemblée Nationale organisée par l’Aitec

Le 5 mars 2015

Depuis plusieurs années, les sociétés civiles européennes et d’Amérique centrale avertissent les députés et gouvernements du danger que représente l’ALE UE-Colombie Pérou, en particulier sur les droits de l’Homme, les droits sociaux, les droits des peuples autochtones et des paysan-ne-s, l’environnement, et l’intégration régionale de ces pays (voir ici).

Après l’entrée en vigueur provisoire de l’accord au 1er août 2013, les interrogations sur le respect des droits de l’Homme, la clause sur la démocratie ainsi que le chapitre sur le développement durable sont toujours aussi préoccupantes du côté de la société civile des deux côtés de l’Atlantique. Même si une « Feuille de route » a été mise en place par la résolution 2628 du Parlement européen, exigeant du gouvernement colombien qu’il s’engage à respecter les clauses « Droits de l’Homme et Développement durable »(1), quel a été le suivi de ces questions cruciales dans le contexte colombien ? La Commission et le gouvernement colombien ont-ils respectés les engagements qu’ils ont pris et qu’ils brandissaient comme les étendards de la crédibilité de cet Accord de libre échange largement et longuement critiqué par les sociétés civiles ?

Alors que les exportations colombiennes vers l’UE ont augmenté de 15 % depuis la mise en œuvre provisoire (ce qui ne constitue pas forcément un lien de causalité), 70 % de ces exportations sont constituées de matières premières dont principalement du charbon, dont la production a des conséquences catastrophiques sur l’environnement et les droits humains.

Aujourd’hui, la France, la Grèce, l’Italie la Belgique, la Lettonie, la Lituanie et l’Estonie n’ont pas encore ratifié l’Accord. Il reste donc encore une possibilité de faire marche arrière et d’empêcher l’instauration sur le long terme d’un accord néfaste.

Lire la suite des témoignages ici

(1) L’existence même de la feuille de route révèle l’inefficacité des chapitres sur le développement durable et les Droits de l’Homme, absolument non contraignants.
Pour une analyse complète du suivi de a feuille de route voir ledocument de l’Escuela Nacional Sindical. (en espagnol)
https://magic.piktochart.com/output/4713698-informe-hoja-de-ruta-2015#
https://www.tresor.economie.gouv.fr/File/390645

AGENDAToutes les dates

Audio/VidéoTous les documents

  • Théâtre "Changement Climatique : de l’Or en Barre"

    , par AITEC

    CHANGEMENT CLIMATIQUE : DE L’OR EN BARRE Une création de la compagnie TAF Théâtre Une initiative de l’Aitec en partenariat avec Attac.
    Cette pièce aborde les enjeux de changement climatique, du pouvoir des multinationales et de la mobilisation citoyenne, dans le cadre de la (...)

  • La face cachée des accords d’investissement

    , par AITEC

    Comment des tribunaux internationaux forcent nos gouvernements à payer les entreprises avec notre argent.
    Vidéo produite par le Transnational Institute (TNI) sur la face cachées des accords d’investissements et leurs conséquences en termes de démocratie, d’inégalité et de droits (...)

  • Entretien de l’Aitec à RFI sur les enjeux du PTCI

    , par AITEC

    La seconde session de négociations sur le PTCI entre l’Union Européenne et les Etat-Unis s’est tenue à Bruxelles du au novembre.
    A cette occasion, l’Aitec a répondu à une interview de RFI sur les dangers qu’un tel accord engendrerait pour les populations et (...)

  • #19o Vidéo pour la Journée européenne d’actions pour le droit au logement et à la ville

    , par AITEC

    La coordination européenne d’actions pour le droit au logement et à la ville et contre la spéculation appelle à une journée d’action en Europe pour lutter pour le droit au logement et à la ville, contre le logement cher et contre l’austérité ! Construisons une Europe sociale, qui garantisse le droit au logement pour toutes et tous ! Unissons nos forces pour transformer le logement, les terres et les villes en biens communs ! Montrons notre volonté collective de construire une force d’opposition au niveau européen pour des conditions de logement digne avec des actions le 19 octobre !

    Confronté-e-s à ce régime brutal d’austérité européenne qui continue de transformer nos vies en des biens financiers de spéculation globale, violant chaque jour le droit universel au logement, détruisant la démocratie à tous les niveaux et ne présentant aucune solution socialement acceptable à la crise du capitalisme, nous partageons l’orientation commune que l’alternative nécessaire à ce barbarisme ne peut être construite qu’à travers des mouvements sociaux élargis pour une intégration sociale européenne alternative.

    À Amsterdam, Athènes, Berlin, Budapest, Dublin, Düsseldorf, Genève, Lisbonne, Lorient, Malaga, Milan, Paris, Poznan, Rotterdam, Rouen, Rome, Toulouse, et Varsovie des actions auront lieu pour dénoncer la spéculation et pour exiger au niveau national et européen le respect et l’application du droit au logement pour toutes et tous.

    PARIS – SAMEDI 19 OCTOBRE RDV 14h – Place de la République

    Blog : http://europeandayofactionforhousingrights.wordpress.com/
    Facebook : https://www.facebook.com/pages/Oct-19th-European-Day-of-Action-for-Housing-Rights/1402919649939067 et inscrivez-vous à l’événement : https://www.facebook.com/events/460204120759718/
    Twitter : #HousingforPeople et #19o